NOURRIR L’HUMANITE
C’EST UN METIER
THEMA#1

Création collective | Cie Art & tça (Durée : 1h15)

Du 4 au 15 février 2014 | Salle Jacques Huisman

Théâtre

Pour évoquer le déclin de l’agriculture familiale, Art & Tça a entrepris un vaste projet de "théâtre documentaire". Charles Culot et Valérie Gimenez sont partis caméra au poing, à la rencontre de familles d'agriculteurs. De la province du Luxembourg à la Lozère, ils ont ramené des dizaines de témoignages.


Le monde agricole est frappé de plein fouet par la crise, la mondialisation, les dérives néfastes du marché libéralisé, la mainmise de l’industrie agro-alimentaire, la course à la concurrence... Et dans leurs fermes et leurs étables, les agri- culteurs sont esseulés. Avec, en toile de fond, des faillites en cascade, des drames humains et sociaux.

Ce dur métier de la terre, pourtant si beau et tellement indispensable à notre société, est désormais bien loin des clichés du "Bonheur est dans le pré", comme le rappellent les créateurs. "Ce sont chaque année des centaines d’exploi- tations qui ferment leurs portes et autant d’emplois perdus".
Pour évoquer ce déclin de l’agriculture familiale, la Compagnie Art & Tça a entrepris un vaste projet de "théâtre documentaire".
Charles Culot, acteur et fils d’agriculteur et Valérie Gimenez, actrice sont partis caméra au poing, à la rencontre de familles d'agriculteurs. De la province du Luxembourg à la Lozère, ils ont ramené des dizaines de témoignages. Avant de créer un spectacle inspiré notamment des techniques "d’imitation du réel" de Françoise Bloch et des films de Raymond Depardon.

"Toute la matière accumulée sur le terrain nous sert de base de travail", raconte Alexis Garcia, metteur en scène. Avec un dispositif théâtral très simple (deux comédiens, une table, une lampe et deux chaises) et un subtil mélange d’art de la scène et de projections vidéos, la Cie Art & Tça pousse le spectateur à s’inter- roger bien au-delà des sillons de nos cam- pagnes. En traitant de sujets ô combien d’actua- lité comme la qualité de notre alimentation, le gaspillage ambiant, les rapports nord-sud, la préservation de notre environnement...

"C’est aussi une réflexion sur l’état du monde actuel et sur notre engagement collectif et individuel", insistent les auteurs.
Une création qui a déjà tourné dans divers lieux (centres culturels, fermes, festivals...) provoquant à chaque fois l’adhésion du public, avant de devenir le point de départ d’un grand réseau (syndicats, ONG, collectifs citoyens..). "Ces rencontres nous ont transformées et nous voulons les partager".