CA IRA (1) FIN DE LOUIS

Une création de Joël Pommerat

11 > 15.10.2016 - !19h / Grande salle

Théâtre

Durée : 4h30
- 1ère partie : 1h45
- Pause : 10 min.
- 2ème partie : 1h25
- Pause : 10 min.
- 3ème partie : 1h.

« Il ne s’agit pas d’une pièce politique mais d’une pièce dont le sujet est la politique » dit Joël Pommerat à propos de sa dernière création. Dans un monde bouleversé par les printemps révolutionnaires, alors que l’Europe est secouée par le retour des nationalismes et la radicalisation, l’auteur et metteur en scène interroge l’histoire de la Révolution française. Comment s’emparer de cette matière historique bouillonnante élevée au rang de mythe et éclairer ses liens avec notre présent ? Ça ira (1) Fin de Louis s’intéresse au processus révolutionnaire plutôt qu’aux héros, observe les mécanismes qui régissent l’action des individus, insiste sur la dimension collective de l’action politique. Les révolutionnaires étaient-ils préparés à l’exercice du pouvoir ? Quelle fut la réalité de leur apprentissage, de leurs enthousiasmes et de leurs controverses ? La Révolution française est le fondement de nos démocraties modernes, la base des idées et valeurs qui les constituent. Avec ce nouveau spectacle, Joël Pommerat (...) revient à une frontalité très simple qui met la parole de l’acteur au centre et la confronte à une large assemblée de spectateurs, rejouant dans les corps l’invention du contrat social. L’écriture de plateau est documentée par des archives, des discours et des improvisations, afin de « reconstituer une réalité dont nous n’avons pas été témoins ». Sophie Joubert

« … Pommerat choisit un dispositif... frontal, où tout devient lisible et clair, où les échanges nous apprennent et nous font voguer simultanément dans le passé. Comme dans une hallucinante machine à remonter le temps, qui sans réalisme affiché, sans couleur locale ni pittoresque des costumes, nous met magistralement quatre siècles en arrière. Et c’est à la fois mystérieusement envoûtant et pédagogique, violent et tendre, fascinant et terrifiant. Un spectacle de service public pour mieux comprendre notre héritage commun, mieux le partager, le digérer, le transcender. » Télérama

« Avec Ça ira (1) Fin de Louis, fresque entre passé et présent, Joël Pommerat prouve qu’il est aussi à l’aise dans les épopées historiques que les récits intimes. Magistral et salutaire ! » France Culture.

AUTOUR DU SPECTACLE

Sélection d'ouvrages réalisée par la Bibliothèque Centrale pour la région de Bruxelles-Capitale.