RUMEUR ET PETITS JOURS

Raoul Collectif

27.09 > 2.10.2016 / Grande salle

Théâtre

Après Le Signal du promeneur, le Raoul collectif poursuit sa réflexion autour des relations entre l’individu et la communauté.
Le spectateur est ici le public d’une émission radio. Dans une atmosphère enfumée rappelant les années 70, un groupe de chroniqueurs se réunit autour d’un projet commun : dénicher de la beauté. A l’heure de la 347ème émission, ce projet est-il devenu trop désuet au regard du monde qui les entoure ? Il est en tout cas mis à mal d’entrée de jeu par l’annonce d’une décision venue d’en haut… La cohésion et l’idéal du groupe, et à travers lui le langage et les idées, sont alors mis à rude épreuve. Mais de quoi cette épreuve est-elle le nom ? Restent aux chroniqueurs leur liberté de ton et la mise en mouvement d’une pensée chorale pour espérer déconstruire ce qui les contraint, et y résister coûte que coûte.
Fidèle à sa mise en scène inventive construite à partir du plateau, le Raoul nous propose un spectacle à la fois fertile et ludique, visuel et libératoire. La pièce s’attaque, en creux, aux dérives de notre société rationnelle et matérialiste. Et cette création d’envoyer une pelletée de grains de sable dans la mécanique du monde contemporain, entre conformisme et pensée dominante.

« … Le Raoul Collectif, après le triomphe de son premier spectacle Le Signal du promeneur, a réussi le délicat virage vers un second opus. Rumeur et petits jours parvient, à nouveau, à marier la réflexion politique sur le malaise de notre civilisation avec une mise en scène drôle, foutraque, pleine de surprises. On rit et on réfléchit… » La Libre Belgique

« Plutôt que de sombrer dans une attitude nostalgique qui viendrait à regretter l’époque où l’on pouvait encore croire aux grandes idéologies "alternatives", le Raoul Collectif nous suggère de reprendre d’abord notre pouvoir sur le langage, premier et indispensable instrument de la pensée comme de la soumission, de tenter de nous émanciper des idées préconçues pour nous, des expressions toutes faites et des formules qui nous enferment dans une réalité qu’on croit incontournable. » Mouvement

AUTOUR DU SPECTACLE

Débat après spectacle, le 1.10.16
Que sont nos utopies collectives devenues ?

Regards des combattants des utopies des années 68-70 sur les combats collectifs d’aujourd'hui.
En partenariat avec Etopia. Durée 1h15.

Intervenants :

  • Carine Thibaut, Directrice des campagnes au CNCD-11.11.11, coupole d’ONGs Nord-Sud. Master en Criminologie et politiques publique et genre et assistante sociale de formation. A vécu plus de 9 ans à l’étranger en Haïti et en Uruguay. Engagée sur les droits des migrants et l’égalité homme/femme.

  • Jean claude Garot, éditeur de plusieurs magazines durant quarante ans, dont l'hebdomadaire POUR écrire la liberté qui marqua les années 70 par son soutien aux luttes sociales et à la défense des libertés et droits démocratiques. Il anime aujourd'hui le site http://www pour.press et un journal d'intervention contre les traités transatlantiques.

  • Michel Genet, Directeur d'Etopia, ancien directeur de Credal et Greenpeace, auteur d'un mémoire sur l'allocation universelle.

Introduction : 27.09.16

Dossier pédagogique à télécharger