Suite au mesures multiples prises dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus, nous nous voyons contraints d'annuler les représentations de SKRIK de Elisabeth Woronoff de même que l'ensemble des représentations et activités publiques initialement programmées jusqu'au 15 mars.

Les détenteurs d'un ticket seront contactés dans les prochains jours par l'équipe de la billetterie. Pour plus d'information.

De toutes les violences, celles à l’égard des enfants sont souvent les plus silencieuses. A fortiori quand elles surviennent au cœur de la famille. La douleur qu’elles engendrent se terre sous la honte, les non-dits ou la monstrueuse complicité d’adultes qui comptent sur le temps pour effacer les crimes commis.

Parmi les violences les plus graves, le viol et particulièrement le viol incestueux, s’inscrit comme une blessure profonde et envahissante. Parfois, le traumatisme est tel que le cerveau refoule ces souvenirs insoutenables et n’autorise leur prise de conscience que bien plus tard dans la vie.

L’amnésie traumatique et la souffrance qu’elle recèle ont interpellé Elisabeth Woronoff, au point que la jeune femme leur consacre sa première création scénique.

Comédienne, plasticienne, musicienne, photographe, Elisabeth Woronoff est une artiste polyvalente. Ce foisonnement de modes d’expression nourrit son travail et le nuance. SKRIK (Le Cri en référence à l’œuvre du peintre Edvard Munch) reflète la richesse de cet univers. Sous une forme multidisciplinaire déployée par six interprètes, il propose au spectateur une expérience troublante : celle d’entrer dans le cerveau d’une femme, survivante de viol, qui recouvre la mémoire et reconstruit son identité.

Entre fiction et documentaire, SKRIK transpose sur scène la fulgurance des souvenirs qui surgissent, fragmentés. Le spectacle rappelle la complexité d’une matière trop peu connue du grand public. Il la met en lumière pour inviter à la réflexion.

Infos

Distribution

  • Mise en scène et interprétation
    Elisabeth Woronoff

    Avec
    Eugénie Bernachon
    Nicolas Lobo Nieuwenhuys
    Andrea Norvik Jervell
    Henrik Roshauw Tidemann 
    Bernard Woronoff 
    Matis Stecher Rasmussen en alternance avec Nicolas Lobo Nieuwenhuys

    Création sonore composition musicale et assistant à la mise en scène
    Maxime Glaude 

    Composition musicale
    Franck Vigroux 

    Scénographie, création lumière
    Enrico Bagnoli 

    Assistant mouvement 
    Tom Clegg 

    Coach jeu et mouvement
    Christian Burgess

    Coach vocal 
    Alice Foccroulle

    Stagiaire à la mise en scène
    Pauline Bernard

    Voix off 
    Vincent Hennebicq

    Accompagnement surtitrage
    Panthea

  • Ont participé à la création de l’étape de travail au Festival de Liège/Factory 2019 :
    Rémi Faure (assistanat à la mise en scène)
    Julie Goldsteinas (assistanat écriture)
    Demian Vitanza (conseiller à la dramaturgie)

    Création Studio Théâtre National Wallonie-Bruxelles

    Production 
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles

    Coproduction
    With a support for multilingual diversity by Theatre de Choisy-le-Roi - Scène Conventionnée d’intérêt national - art et création pour la diversité linguistique, in co-operation with PANTHEA, L’ANCRE – Théâtre Royal, ARTEOS

    Projet issu de 
    Solo Carte Blanche - l’ESACT

    Avec l’aide de
    La Fédération Wallonie- Bruxelles, Service Général de la Création Artistique – Direction du Théâtre

    Avec le soutien de
    Festival de Liège, La Chaufferie Acte 1, France Morin Artist Project Iles, Les Midis de la Poésie, La Bellone, La compagnie Mossoux-Bonté.

Calendrier

  • Mardi
    20:45
  • Mercredi
    20:15
  • Jeudi
    20:45
  • Vendredi
    20:45
  • Samedi
    20:45
    14h - Rencontre / Inceste, mémoire traumatique, résilience et accompagnement des victimes

Et aussi...

Backstage