Dans les années 70, l’oncle de Sébastien Cuvelier est parti explorer l’Iran, tenant un journal de son périple. Inspiré par ce manuscrit, l’artiste y est retourné à plusieurs reprises pour construire sa propre image du pays. À travers ce projet combinant archives et vision personnelle, il crée un dialogue entre l’Iran d’avant la chute du Shah et d’aujourd’hui, à la recherche d’une version insaisissable et onirique du paradis.

→ En partenariat avec le Musée de la photographie de Charleroi

 

Infos

  • Lieu

    Foyers