Troika

Bruxelles, mars 2019

Après de nombreuses saisons de collaboration, le KVS, la Monnaie et le Théâtre National Wallonie-Bruxelles réinventent leurs liens. Transcender les barrières linguistiques et institutionnelles, explorer de nouveaux horizons, développer une programmation artistique commune au sein de la capitale, tels sont quelques-uns des objectifs du projet Troika.

Nous continuons à partager nos artistes et abolir les frontières traditionnelles entre la musique, l’opéra et le théâtre. Nous encourageons toujours plus nos spectateurs à découvrir d’autres salles, d’autres lieux, pour diversifier le public des théâtres, diversifier les théâtres du public. Mais, plus importante encore, cette collaboration artistique entre des établissements de création - fédéral, flamand et francophone - à Bruxelles, a pour but avoué de transcender les frontières institutionnelles inhérentes à la Belgique, en souligner son identité multiple et plurilingue.

Aujourd’hui, avec Troika, nous mettons en avant une manière novatrice d’unir nos forces, à partir de laquelle nous souhaitons instaurer un soutien mutuel, renforcer ce qui est déjà une véritable politique artistique de coproduction et de co-présentation. Cette synergie collaborative constitue, à nos yeux, une stratégie essentielle et indispensable pour l’avenir culturel de notre capitale, de ses artistes, de ses publics.

Ainsi dès la saison prochaine, nous mettons en commun les dix-sept spectacles de danse de nos trois maisons, offrant ainsi à Bruxelles la plus vaste scène chorégraphique.

L’occasion pour le public de retrouver des chorégraphes habitués de nos maisons et de découvrir de nouveaux artistes : Peeping Tom, Lisbeth Gruwez, Moya Michael et Wim Vandekeybus (au KVS), Anne Teresa De Keersmaeker, Sidi Larbi Cherkaoui et Sasha Waltz (à la Monnaie), Alain Platel, Karine Ponties, Marcos Morau/La Véronal, Michèle Noiret et Taoufiq Izeddiou (au Théâtre National Wallonie-Bruxelles).

Soucieux d’offrir au plus grand nombre l’accès à cette riche programmation, nous mettons en place la carte Troika. Disponible au prix de 9 €, elle octroie 20 % de réduction sur les tickets achetés auprès des trois institutions sur toutes les représentations portant le label Troika. Les abonnés du KVS, de la Monnaie et du Théâtre National Wallonie-Bruxelles pourront quant à eux obtenir la carte Troika gratuitement sur simple demande.

Mais notre volonté commune va bien au-delà. Par le partage de certains spectacles, des coups de cœur : la création mondiale Le Silence des ombres, commande de la Monnaie présentée au KVS ; la reprise de L’Homme de la Mancha, mise en scène par Junior Mthombeni et Michael De Cock, directeur artistique du KVS ; La Mémoire des Arbres de Fabrice Murgia, création au Théâtre National Wallonie-Bruxelles.

Ensemble toujours, nous invitons le jeune metteur en scène Tom Goossens à présenter sa Trilogia Mozart / Da Ponte, réinterprétation des œuvres lyriques de Mozart. Trois opéras pour trois maisons.

Concrètement, la collaboration entre nos grandes institutions bruxelloises prend dès lors des formes multiples et offre au public, international, néerlandophone, francophone, une chance rare de découvrir les multiples facettes de l’offre culturelle de notre capitale.

 

Peter de Caluwe, Michael De Cock, Fabrice Murgia

 

Photo
© Natalia Doomco - "Every Direction is North" de Karine Ponties