The Quest

Carnet pédagogique

The Quest

Dans The Quest, qui est son premier spectacle en tant que metteur en scène, Cédric Eeckhout aborde une quête qui pourrait se résumer à la recherche de l’union idéale avec un autre être, mais c’est aussi un questionnement sur ce qu’est une union en général.

Cette réflexion en amène une autre, plus vaste, sur l’Union européenne. Avec beaucoup d’humour, il met en parallèle ces deux interrogations et mêle les questions personnelles et politiques.

« Un jour viendra où vous France, vous Russie, vous Italie, vous Angleterre,
vous Allemagne, vous toutes, nations du continent, sans perdre vos qualités distinctes
et votre glorieuse individualité, vous vous fondrez étroitement dans une unité supérieure, et vous constituerez la fraternité européenne »
Victor Hugo, Discours sur la paix, 1849

Le projet

L’idée principale est venue du fait que j’ai travaillé, entre autres, avec plusieurs met- teurs en scène européens sur la thématique de l’Europe. Dans chacun de ces projets, on a fait beaucoup d’improvisations sur ce thème et on parlait aussi beaucoup de nous, notam- ment avec Falk Richter qui se sert souvent de la vie de ses acteurs pour écrire.

C’est d’ailleurs lui qui m’a conseillé d’essayer d’écrire ou de faire un spectacle sous forme de stand-up. Ça m’a fait réfléchir et je me suis dit que j’aimerais assez travailler sur l’Europe tout en parlant de moi aussi. En fait l’idée de faire des liens entre ma vie per- sonnelle et la vie politique m’est venue assez vite et m’amusait.

Extrait d'interview avec Cédric Eeckhout – octobre 2019

Stand up

Le spectacle pourrait s'apparenter à un stand up américain. En effet, Cédric Eeckhout occupe le centre de la scène avec un micro et nous tient en haleine seul, avec une auto-fiction pleine de dérision durant une heure et demie. Mais il est aussi accompagné de sa maman et de son chat Jésus.
Pas du tout comédienne dans la vraie vie, sa maman se tient dans une ébauche de cuisine, côté Jardin, comme une figure tutélaire du quotidien et de l'intime familial, elle pèle des patates et va faire cuire des frites. Elle est aussi comme l'esprit du bon sens et ses interventions poussent le héros vers les choix de raison.

Le chat qui se trouve à Cour (à droite lorsqu'on est face à la scène) assume l'accompagnement musical et sonore. Au-dessus de Cédric, un écran avec des extraits des enquêtes qu'il a réalisées dans toute l'Europe, qu’il commente. Derrière lui un grand rideau bleu, couleur Europe, masque le fond de scène.

Un questionnaire

Pour appuyer sa démarche, Cédric Eeckhout a choisi d’interroger de nombreux citoyens issus de différents pays de l’UE. Cette enquête se retrouve partiellement dans le spectacle, sous forme d’extraits vidéo avec lesquels l’acteur dialogue sur scène, en les commentant.

Je crois que si on veut comprendre quelque chose sur le fait d’être européen, il faut se confronter au regard d’autres européens. (...) Il y a donc pour moi un vrai processus qui se fait par les rencontres, par les voyages, par l’échange... Chaque étape de travail, dans chaque pays, a vraiment été une étape de rencontre et d’écriture. Entre ces étapes, le texte partait et me revenait et je le retravaillais seul, par écrit.
Interview Cédric Eeckhout octobre 2019

Pour faire cette enquête (dans enquête on retrouve le mot quête) l’artiste a choisi d’éta- blir un questionnaire qui met en parallèle des questions concernant la conception que les gens interrogés ont de l’Europe et leur conception du couple et de l’union en général. Toujours dans les mêmes conditions et dans le même décor constitué d’une table avec une nappe et des objets et bibelots un peu vieillots, Cédric et sa maman ont rencon- tré des dizaines de personnes dans différents pays européens.

Voici quelques-unes des questions abordées que l’on peut retrouver telles quelles dans le spectacle :

  • Quel est le projet d'un couple ?
  • Quelle langue choisit-on de parler au sein d'un couple ?
  • Pourquoi décide-t-on de rester ensemble après une crise ?
  • Comment peut-on se faire confiance ?
  • Quelles sont les différences/ressemblances entre une réunion de famille et un sommet européen ?
La langue du spectacle

Cédric Eeckhout s'exprime en anglais. Cela permet une mise à distance par rapport au propos et évoque l'anglais véhiculaire avec lequel on communique dans toute l'UE. C'est un anglais volontairement basique qu'il qualifie lui-même de Euro trash English.

La quête

Don Quichotte

Il se persuada qu’il ne lui manquait plus rien, sinon de chercher une dame de qui tomber amoureux, car, pour lui, le chevalier errant sans amour était un arbre sans feuilles et sans fruits, un corps sans âme.
Miguel de Cervantes Saavedra L’ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Manche (1605)

L'armure que porte Cédric Eeckhout dans The Quest fait référence au chevalier Don Quichotte, figure mythique de la littérature espa- gnole. À travers une parodie du roman de chevalerie (genre à la mode au XVIe siècle en Espagne) ce livre présente à la fois une quête d’idéal et une critique acerbe de la société. Le héros, Alonso Quijano, se prend pour un che- valier, Don Quichotte, parce qu’il a lu trop de ces romans et qu’il confond l’univers cheva- leresque avec la réalité du monde moderne. Il décide de partir avec son écuyer, Sancho Panza, à la recherche d’actes héroïques à accomplir dans le but de conquérir le cœur de celle qu’il aime par-dessus tout, Dulcinée.

L’idéal amoureux qui est véhiculé dans Don Quichotte est romantique (inconditionnel et éternel) et il découle de l’imaginaire des romans de chevalerie dont raffole Alonso Quijano. En revêtant l’armure de Don Quichotte, Cédric Eeckhout s’identifie au héros de Cervantes et avoue partager sa quête d’un amour impossible dans un monde individualiste et dur, dans lequel les idéaux humanistes sont malmenés. Sa recherche d’une never-ending love story va se heurter à ses réflexions parfois amères sur les crises (de couple, existentielles et européennes) qui parsèment nos vies.

Qu’est-ce qu’une union ?

Le dictionnaire Larousse la définit comme tel : union est un nom féminin, qui renvoie à la relation existant entre deux ou plusieurs choses, deux ou plusieurs personnes qui forment un ensemble : L’union de l'âme et du corps. L'union de l'homme et de la femme dans le mariage.

Mariage, lien conjugal : Une union réussie

Conformité de sentiments, de pensées, de comportements entre des personnes ou des groupes : L'union doit régner entre nous.

Action de réunir, de rassembler, d'associer des éléments jusqu'alors séparés : L'union de plusieurs atomes.

Groupement de personnes ou de collectivités associées pour mener une action, défendre une même cause: Une union de consommateurs; nom pris par certaines de ces associations.

Cette définition convient autant pour ce qui unit un couple que pour les accords qui unissent les différents pays qui composent l’Union Européenne.

En Belgique, les couples hétérosexuels ou homosexuels peuvent vivre ensemble sous le régime du mariage, de la cohabitation légale ou de l’union libre. Chacun de ces régimes est soumis à des conditions et entraine des droits et obligations.

L’Union européenne

L'Union européenne (UE) est l'association volontaire d'États européens, dans les domaines économique et politique, afin d'assurer le maintien de la paix en Europe et de favoriser le progrès économique et social.

L’Europe au siècle des Lumières

Cédric Eeckhout nous présente une Europe de l’incertitude : Comment rester unis à 27 ? Que faire si on n’a pas les mêmes a priori culturels ou la même culture politique? Comment surpasser (ou pas) une crise? Et en cas de rupture ?

Ces questions qui parsèment le spectacle correspondent autant au questionnement d’un couple sur son existence qu’au questionnement légitime qui nous traverse en tant qu’européens aujourd’hui. Pourtant, l’idée d'Europe unie provient d’un idéal de paix, de culture et de savoir partagés...

On peut faire remonter le projet d’union européenne et les idéaux humanistes qui l’accompagnent au siècle des Lumières ou, plus précisément, à la période charnière qui correspond à la fin du règne de Louis XIV (1643-1715) jusqu’à la Révolution française qui en marque le déclin (1789). L’universalité de la pensée, de la science, d’un art de vivre et de gouverner crée une corrélation entre ce courant de pensée et l’unité de l’Europe. Les traits fondamentaux des Lumières sont le rationalisme, le rejet de la métaphysique et des préjugés religieux, la croyance dans le progrès et dans la perfectibilité de l’homme, le combat pour la tolérance et le respect des libertés individuelles.

Un espace européen en réseau se tisse alors à travers les voyages des aristocrates et des philosophes (comme Rousseau, l’Abbé de Saint-Pierre, Voltaire, Montesquieu ou Kant) qui sont invités dans les grandes cours. Ces-derniers soulèvent l'idée d'une union entre les différentes puissances euro- péennes. Ils questionnent le devoir des États envers leurs habitants, notamment en ce qui concerne les conflits internationaux : la paix perpétuelle ne devrait-elle pas être un droit pour les citoyens ?

Cependant, deux conceptions différentes de l’Europe s’opposent: l’une, souverainiste, veut protéger les indépendances nationales et imagine de simples coopérations gouvernementales dans le cadre d'institutions permanentes, dépourvues de toute force contraignante.

L’autre, en revanche, propose une Europe fédérale dans laquelle les États seraient soumis à une autorité supranationale. L’idée européenne s’est développée entre ces deux tendances jusqu’à aujourd’hui.

La création de l'Europe d'aujourd'hui

En 1948, la philosophie humaniste a constitué une source d’inspiration, un cadre intellectuel pour les responsables poli- tiques européens qui ont construit l'Europe d'après-guerre autour de valeurs fonda- mentales: la dignité humaine, la liberté, la démocratie, l’égalité, l’état de droit et les droits de l’homme.

La conquête suprême de l’Europe s’appelle la dignité de l’Homme et sa vraie forme est dans la liberté. Tel est l’enjeu final de notre lutte. C’est pour sauver nos libertés acquises, mais aussi pour en élargir les bénéfices à tous les hommes, que nous voulons l’union de notre continent.
Denis de Rougemont, Message aux Européens, Congrès international pour la paix, La Haye, 8-10 mai 1948

Cependant, les impératifs socio-économiques et géopolitiques ainsi qu’un certain opportunisme politique ont provoqué une construction et un élargissement de l’Europe bien loin de ces idéaux humanistes.

Ces valeurs communes qui ont présidé à la création de l’Union européenne ne semblent plus être suffisantes pour former une réelle identité partagée par tous les pays adhé- rents et, aujourd'hui, la tendance souverai- niste paraît dominante avec la montée des nationalismes de tous bords.

L’Europe apparaît comme un ensemble d’organes extrêmement complexes, gérés par des instances de pouvoir très éloignées du citoyen et sur lesquelles il n’a que peu de connaissances.

Bref historique de la construction de l’UE
  • 9 mai 1950 : le ministre des Affaires étran- gères français, Robert Schuman, propose un projet d’union économique entre la France et l’Allemagne afin d’installer la paix entre ces deux puissances européennes : la Commu- nauté européenne du charbon et de l’acier (CECA). L’Italie, les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg intègrent ce projet dès sa mise en application.
  • 1957 : la Communauté économique euro- péenne (CEE) est instituée par le traité de Rome, instaurant une coopération écono- mique plus étroite entre ces six pays.
  • 1er janvier 1973: le Danemark, l'Irlande et le Royaume-Uni adhèrent à la CEE.
  • Années 80 : la Grèce, l'Espagne et le Portugal deviennent membres de la CEE.
  • 9 novembre 1989 : chute du mur de Berlin qui entraine la réunification de l’Allemagne en 1990 et l’adhésion de la partie orientale de ce pays à la CEE.
  • 1993: pour refléter l’évolution du projet – au départ économique – vers une coopération de plus en plus politique, la Communauté économique européenne change de nom pour devenir l’Union européenne (UE) grâce au traité de Maastricht.
  • 1995 : l'Autriche, la Finlande et la Suède entrent dans l’UE. Les accords de Schengen, qui permettent aux Européens de voya- ger sans contrôle aux frontières, entrent en vigueur la même année.
  • 1er janvier 2002 : les européens commencent à utiliser l’euro sous sa forme fiduciaire.
  • 2004 : dix États provenant majoritairement d’Europe de l’Est s’ajoutent à l’UE.
  • 2007 : la Bulgarie et la Roumanie, en 2013, la Croatie.
  • 1er février 2020 : le Royaume-Uni quitte officiellement l’UE suite au référendum de 2016.

La Crise

On pourrait lire la progression du spec- tacle comme un voyage chronologique de crise existentielle en crise de couple ; une quête se déroulant sur fond d’événements européens qui sont aussi des crises successives que l’Union européenne doit traverser.

La notion de crise

Moment très difficile dans la vie de quelqu'un, d'un groupe, dans le déroulement d'une activité, etc. ; période, situation marquée par un trouble profond : Crise de conscience. – www.larousse.fr

Crise existentielle et vie de couple

Une crise existentielle est un moment com- plexe dans la vie d'un individu. Elle peut toucher toutes les personnes, à tous les âges et dans toutes les sphères socio-professionnelles. Elle se caractérise par un mal-être intense dû au fait que le sujet commence à questionner les raisons même de sa propre existence. Vécue par un ou les membres du couple, elle peut fortement déséquilibrer celui-ci.

Les crises de couples sont presque inévitables, et arrivent dans la grande majorité des histoires, comme le constate Cédric Eeckhout à travers son enquête européenne. Ces crises de couple sont plus nombreuses dans des moments où il n’y a pas de guerre, ou le niveau de vie moyen est stable et confortable et où les choix de partenaires de vie sont libres et consentis. Ceci est le cas dans tous les pays d’Europe où l’équipe artistique s’est rendue. On constate que beaucoup d’histoires d’amour se terminent par des séparations qui impliquent elles-mêmes des nouvelles unions et amènent parfois des constructions familiales recomposées pour le moins complexes... Les remous qui agitent le couple et la petite cellule familiale posent la question de la relation que l’humanité
entretient avec elle-même et la question de la distance à observer pour respecter l’autre et sa différence, tant entre deux personnes qu’entre plusieurs entités nationales que beaucoup de choses opposent. Une question demeure ouverte : la séparation est-elle forcé- ment un échec ?

Le Brexit : Une Europe en crise aujourd’hui ?

Le 23 juin 2016, à la question qui leur était posée lors d’un référendum, les Britanniques ont choisi de quitter l’Union européenne. Une majorité des électeurs (51,9%) était en faveur du départ, tandis que 48,1% ont voté pour le maintien. La participation s’est élevée à72,2%.

La demande de retrait a été enclenchée par le gouvernement britannique le 29 mars 2017. Après moult remous et prolongations, le Conseil européen a accepté favorablement la demande formulée par le gouvernement britannique du retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne, au 31 janvier 2020.

À partir du 1er février 2020, s’ouvrait une période dite de transition, selon les condi- tions actées par l’accord de retrait. Cette période est prévue jusqu’au 31 décembre 2020 mais peut être étendue de deux ans.

Tout au long de la période de transition, le Royaume-Uni a accès au marché intérieur et à l’Union douanière.

L’UE et le Royaume-Uni négocieront un nou- veau partenariat pour l'avenir, qui définira la relation future entre l’UE et le Royaume-Uni.

Le Brexit témoigne de la désaffection des britanniques pour l’Europe mais présage peut-être d’un effet domino (les positions populistes de certains partis comme celui de Geert Wilders aux Pays-Bas en témoignent) et laisse entrevoir la possibilité d’une déconstruction de l’Union européenne après des années d’élargissement continu. Le Brexit constitue la crise la plus importante de l’his- toire de l’Europe et devrait profondément modifier le visage de cette dernière.

Le Corona virus

Aujourd’hui cependant une crise plus grave se profile qui va certainement changer le paysage européen. En effet, à travers la crise sanitaire aigüe que nous vivons depuis mars 2020, et ces évidentes conséquences économiques et sociales, une désunion et un manque de solidarité profonds se marquent entre les différents pays de l’Union européenne.

Nous avons besoin d’une coordination et d’une coopération internationales d’un type nouveau, et de repenser de fond en comble cette solidarité internationale, sans laquelle notre survie à tous paraît difficilement possible. A l’heure où nous écrivons ces lignes, neuf pays, dont la Belgique, La France, l’Italie et l’Espagne, très impactés par la propagation du Corona Virus, demandent une solidarité européenne à travers la création d’un fond d’aide Coronabonds.

L’accord trouvé par l’UE autour de ce projet est un premier pas fragile, mais un pas indubitable...

Le théâtre belge à l'échelon européen

Par son métier d’acteur Cédric Eeckhout est amené à voyager beaucoup et à collaborer avec de nombreux metteurs en scène à tra- vers toute l’Europe. Aujourd'hui des systèmes comme le surtitrage permettent des collabo- rations internationales impossibles il y a 20 ans qui enrichissent énormément le paysage théâtral européen, en croisant des vues et des pratiques singulières.
La Belgique – mixte déjà sur le plan culturel – se trouve à la pointe de ces collaborations et des institutions comme le Théâtre Natio- nal proposent depuis longtemps une programmation multiculturelle sous forme de festivals (collaborations au Kunstenfestival des arts, Festival de Liège, Avignon...) de collaborations financées par l'Europe (Villes en scène / Cities on stage), d'accueils et de créa- tions internationales. Cette ouverture sur le monde fait de nos scènes belges des vitrines dynamiques du spectacle vivant européen.

Quelques questions ouvertes pour aller plus loin tout seul ou en groupe

  • C’est quoi pour moi (pour nous) l’Europe ?
  • Est-ce que je me sens européen ? Cela fait-il partie de mon identité ? En quoi ?
  • Une séparation constitue-t-elle forcément un échec ?
  • Y a-t-il un avenir commun possible pour des personnes séparées ?
  • L'élargissement de l’Europe début des années 2000 est-il forcément un bien ?
  • Connais-tu tous les pays qui constituent l’Europe ?
  • As-tu déjà voyagé dans tous ces pays ?
  • Que représente l'Union européenne pour toi ?
  • Est-ce que les idéaux de la révolution française : Liberté, Égalité, Fraternité ont encore un sens en Europe aujourd’hui ?
  • Et pour moi (pour nous) ?
  • Peux-tu citer des impacts concrets de la politique européenne sur ta vie, ton quotidien ?
  • À quel genre de petit groupe social les pays de l’Union européenne te font-ils penser ? (par exemples : un groupe d’ami, des collègues dans une entreprise, un jeune ou vieux couple, etc.)
  • Comment vis-tu la différence de politiques de gestion de la crise du Corona virus entre les différentes nations ?

 

Téléchargements

Programme