Passer au contenu principal
Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Justice
(Titre provisoire)

Clément Papachristou

Note artistique

Le combat pour l’inclusion des personnes porteuses de handicap ne peut pas ignorer les questions sensibles. Quels sont les principes sur lesquels repose la justice ? Est-ce que la justice repose sur un égalitarisme strict ? Existe-t-il plusieurs formes de justice ? Quels sont les droits et responsabilité des personnes en situation de handicap dans une procédure judiciaire ? Considérer qu’une personne porteuse de handicap mental ne peut pas comprendre la nature de ses actes, ni en répondre devant un tribunal, n’est-ce pas une manière pour nous d’entretenir l’image naïve de la « bonne » personne porteuse de handicap ?

Un regard décentré

C’est sans doute le sujet profond de la création Justice. Inspirée par les premières pièces de Clément Papachristou, elle porte la question exploratoire des dramaturgies adaptées et des dis-capacités de Une tentative presque comme une autre créée avec Guillaume Papachristou, porteur du handicap IMC, et associe la quête de la fiction et l’émerveillement de La Grotte (2021). En définitive, Justice les prolonge pour mieux s’en détacher dans des franches nuances.
 

Quelque chose de la topographie imaginaire

Dans Justice, nous nous inspirons du voyage épique, de la poétique de la Divine Comédie de Dante et du projet de réécriture de la trilogie Inferno/Purgatorio/Paradiso, à la fois vaste et resté inachevé, de Peter Weiss. Où « les bourreaux vivent éternellement impunis au Paradis ». Où « les victimes n’ont jamais obtenu réparation en Enfer ». Un homme poussé par les forces obscures descend aux enfers pour en ramener la justice, la liberté et la rédemption. Il est notre guide. Le sol du tribunal s’ouvre. Nous descendons dans le monde d’en bas où vivent les banni·es. Nous n’en prenons pas suffisamment soin : les jugé·es, les châtié·es, les chassé·es par les personnes qui dominent le monde d’en haut. Ceci n’est pas une histoire fantastique. C’est tout simplement l’histoire de celles et ceux que nous ne regardons pas, que nous n’écoutons pas suffisamment. La seule manière de faire exploser les bulles n'est-ce pas de se rassembler ?!

Une révolution du sensible… 
les dramaturgies adaptées

Nous construisons ici une œuvre à la fois fictionnelle et docu- mentée, qui ne cesse d’être étirée chamboulée par les processus dits de création adaptée en créant avec des artistes porteur·ses de handicap ou non. Nous travaillons avec des artistes qui, par leurs dis-capacités, réarticulent les hiérarchies et les codes identifiables sur le plateau. Et surtout, bousculent la norme de la grammaire théâtrale, jusqu’à créer des langages et des dramaturgies insoupçonnables. La force de création réside ici dans les manières singulières et novatrices de tisser ensemble du théâtre, de la chorégraphie, du cabaret, du chant et de la musique dans les dramaturgies adaptées. Et d’asseoir un dialogue sensible avec des enjeux esthétiques, politiques et sociétaux très actuels. Ici, nous ne nous accordons pas aux attendus du genre. Nous ne craignons pas les silences, ni les creux, ni les pleins. Nous acceptons la dualité, la tertialité, la complexité, emporté·es dans un même mouvement rassembleur.

Recherche de coproducteur·ses en cours

Téléchargements

Biographie

Clément Papachristou est acteur, metteur en scène et dramaturge. Depuis 2022, il est artiste associé au Théâtre National Wallonie-Bruxelles. Lauréat de l'ESACT/Conservatoire de Liège en 2014, il s’intéresse très vite aux pratiques artistiques inclusives à destination des publics exclus, son travail s'oriente particulièrement sur les rapports entretenus entre Corps et Histoire collective. Après Almanach, présenté en 2017 au Festival Émulation, il présente Une tentative presque comme
une autre
avec son frère jumeau en situation de handicap Guillaume en 2020, au Festival Pays de Danses et au Festival de Marseille. Le spectacle est réactivé en 2022 au Théâtre National Wallonie Bruxelles, et repris au Théâtre de Namur, à Mars – Mons Arts de la scène, au Centre culturel Kinneksbond Mamer au Luxembourg, ainsi qu’à Orme festival à Lugano, au festival Out of The Box à la Comédie de Genève, au BewegGrund.Das Festival à Berne et au Wildwuchs Festival à Bâle dans le Réseau IntegrArt. Sa troisième mise en scène La Grotte créée en 2022 au Théâtre Varia à Bruxelles et au Théâtre de Liège est reprise cette même année à Scènes nouvelles au Théâtre National Wallonie-Bruxelles.

Informations

Contacts: 
Théâtre National Wallonie-Bruxelles
Diffusion internationale : Céline Gaubert - Responsable de la diffusion et des relations internationales
Diffusion FWB : Matthieu Defour - Chargé de production et diffusion
Production : Juliette Thieme - responsable de la production

Création Studio Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Distribution

Création Studio Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Conception et mise en scène Clément Papachristou
Interprétation Guillaume Paps, Noémie Zurletti
Écriture Clément Papachristou, Guillaume Paps, Noémie Zurletti
Collaboration à l’écriture et à la mise en scène Marie Alié
Dramaturgie Salim Djaferi
Scénographie Silvio Palomo
Conseils scientifiques et juridiques Germain Haumont, Antoine Bréa
Création costumes Ateliers couture du Théâtre National
Chercheuse associée Marie Astier

Production Théâtre National Wallonie-Bruxelles
Coproduction (en cours)

Le Rideau de saison, Maak & Transmettre · photos : Lucile Dizier, 2024