Théâtre National Wallonie-Bruxelles
Galerie

Iels se métamorphosent à chaque geste de pinceau

En coulisses avec le Cabaret Mademoiselle

© Noémie della Faille

Des fragments de conversation, le bruit du ventilateur qui soulage de la chaleur. Au sol, les valises débordantes de fards, crèmes, poudres et couleurs subitement dérangées par plusieurs mains.

Mains qui sont occupées depuis maintenant plusieurs heures. Dans le reflet des miroirs entourés de lumières vives, se dessinent des portraits multicolores. Iels ne se maquillent pas seulement, iels se métamorphosent à chaque geste du pinceau. Le corps habillé de corsets solidement ficelés et grandis par les talons hauts, iels deviennent, le temps d’une soirée, de sublimes créatures.

Chacun·e, avant d’arranger sa perruque, souligne son regard de fards étincelants qui signent cette incarnation extravagante. C’est dans un tourbillon de paillettes, de plumes, de bijoux scintillants qu’iels feront leur apparition sur scène.