Seule sur le plateau, Antigone s’appelle désormais Nouria. Incarnée par Ikram Aoulad, sa parole dialogue avec la musique du Quatuor à cordes n°15 de Dmitri Chostakovitch. Elle est étudiante en droit et de confession musulmane. Son frère s’est radicalisé et a rejoint les rangs de Daesh avant de disparaître dans un attentat suicide. À l’instar de l’Antigone de Sophocle, Nouria s’efforce de retrouver les restes de son frère, conservés dans le centre médico-légal, afin de lui donner une sépulture digne de son humanité, malgré l’horreur commise. 

Comment faire entendre la voix d’une jeune femme seule au monde mais déterminée ? Quelle compassion pour les terroristes kamikazes ? Stefan Hertmans, auteur de Guerre et Térébenthine, réécrit en 2017 – à peine un an après les attentats de Bruxelles – le mythe de la fille de Jocaste et Œdipe qu’il transpose dans notre actualité contemporaine. En lui insufflant la même quête d’absolu que l’héroïne antique, la mise en scène de Guy Cassiers révèle la force du mythe. Elle met au jour aussi bien les préjugés face à ceux qui sont considérés comme « étrangers », que les limites de la société patriarcale.

Infos

  • Langue

    NL surtitrage FR

  • Lieu

    Grande Salle

  • Durée

    65'

Distribution

  • Mise en scène
    Guy Cassiers

    Texte
    Stefan Hertmans

    Avec
    Ikram Aoulad

    Scénographie et vidéo
    Charlotte Bouckaert

     

  • Production
    Toneelhuis

    Coproduction
    Danel Quartet

    Avec le soutien de
    Tax Shelter Maatregel Van de Belgische Federale Overheid, Casa Kafka Pictures Tax Shelter Empowered By Belfius

Calendrier

  • Vendredi
    20:00
  • Samedi
    20:00