Théâtre National

La chambre d'Isabella

Jan Lauwers / Needcompany

Réserver

A la mort de ses parents adoptifs, Isabella Morandi hérite d’un bien légué par son vrai père, une chambre-musée saturée d’objets archéologiques et ethnographiques, doublée d’un étrange cabinet de curiosités. Des objets accumulés par un explorateur amateur qu’elle appelle, avec admiration, son « prince du désert » et dont la légende veut qu’il ait trouvé la mort au cours d’une de ses expéditions.

Vieille, aveugle, Isabella prend appui sur ce lieu de mémoire pour évoquer les fantômes de son passé, parmi lesquels ses septante-quatre amants, et nous faire partager par le prisme de sa vitalité un siècle d’histoire mondiale.

L’immense Viviane De Muynck règne en souveraine sur une distribution d’acteurs, chanteurs, danseurs et musiciens qui, par leur énergie chorale, impulsent un rythme haletant à ce récit poétique et passionnant, où très vite Isabella apparaît comme le double autobiographique de Jan Lauwers en personne.

Infos

Langue

FR, EN > FR, EN, NL

Lieu

Grande Salle

Durée

120'

Distribution

Mise en scène, scénographie et concept éclairages

Jan Lauwers

Avec

Viviane De Muynck, Anneke Bonnema, Hans Petter Dahl, Julien Faure, Benoît Gob, Misha Downey, Sung-Im Her, Sarah Lutz , Maarten Seghers, Elke Janssens, Jan Lauwers

Texte

Jan Lauwers

Le monologue du menteur est écrit par Anneke Bonnema

Musique

Hans Petter Dahl, Maarten Seghers

Costumes

Lot Lemm

Concept son

Dré Schneider

Commentaires dramaturgiques

Erwin Jans

Assistante à la mise en scène

Elke Janssens

Production

Needcompany (Bruxelles)

Coproduction

Festival d’Avignon, Théâtre de la Ville (Paris), Théâtre Garonne-Toulouse, La Rose des vents - Scène nationale de Villeneuve d’Asq, Octobre en Normandie, Brooklyn Academy of Music New York, welt in basel theaterfestival

Avec la collaboration

Kaaitheater (Bruxelles) & Commission Communautaire flamande de la Région Bruxelles-Capitale

Avec la participation

Ministère de la Communauté flamande & Loterie nationale belge

© Maarten Vanden Abeele