En tant que comédien, Patrick Donnay est passionné par les situations qui permettent d'aller voir du côté des extrêmes. Tout ce qui génère les pulsions vives de grands sentiments. Ce qu'on attend d'une œuvre c'est qu'elle vous emporte sur des chemins méconnus où le corps, l'esprit et le cœur vont être transportés énergiquement dans une histoire pour la transcender

Liszt manifesta un intérêt pour le mélodrame – poème déclamé en musique. Ces récitations étaient devenues très à la mode dans les salons du milieu du XIXème siècle, et un certain nombre de ses contemporains s'y essayèrent. Liszt composa trois de ces mélodrames durant ses dernières années à Weimar dont Lenor (Gottfried Bürger) et Der traurige Mönch (Nikolaus Lenau). Deux autres mélodrames devaient suivre quelques années plus tard, Des toten Dichters Liebe (Mor Jokai) et Der Blinde Sänger (Alexei Tolstoi).

C'est accompagné de la pianiste Eliane Reyes que Patrick Donnay reprend ces Mélodrames romantiques de Liszt.

En tant que comédien, Patrick Donnay est passionné par les situations qui permettent d'aller voir du côté des extrêmes. Tout ce qui génère les pulsions vives de grands sentiments. Ce qu'on attend d'une œuvre c'est qu'elle vous emporte sur des chemins méconnus où le corps, l'esprit et le cœur vont être transportés énergiquement dans une histoire pour la transcender. 30.04.2019 https://www.theatrenational.be/fr/activities/704-melodrames-romantiques
Piano solo

Infos

  • Langue

    FR

  • Lieu

    Salle Jacques Huisman

  • Tickets

    5€

  • Durée

    60'

Distribution

  • Piano
    Eliane Reyes

    Voix
    Patrick Donnay

    Mise en scène
    Jean-Pierre Baudson

    Traduction et adaptation
    Patrick Bartholomé

    Recherche des partitions
    Danièle Etienne

    En partenariat avec
    Les Midis de la Poésie

Calendrier

  • Mardi
    12:40
    Salle Jacques Huisman
  • Mardi
    20:30
    Salle Jacques Huisman