Noël 2012, Édouard rencontre Reda, jeune et beau kabyle. Il l’invite chez lui et ensemble, ils passent une nuit passionnée. Ça c’est avant que l’histoire ne vire au cauchemar. Reda bascule dans la violence, s’en prend à Édouard, le viole et tente de l’étrangler.

Thomas Ostermeier, directeur de la Schaubühne de Berlin, s’est saisi du deuxième roman autobiographique d’Édouard Louis et a collaboré avec son auteur pour adapter le texte au projet théâtral. Il en a notamment conservé les mécanismes littéraires, enrichis d’une mise en abyme au moyen d’images capturées par les GSM des acteurs. Ces projections complètent un plateau presque nu, figurant tout à la fois l’appartement, l’hôpital, le commissariat, la rue, l’appartement de la sœur d’Édouard. Ainsi, le metteur en scène traduit visuellement les sujets essentiels du livre : le déferlement de rage et de souffrance ; la violence et l’homophobie sociale ; le racisme subi par Reda ; les racines du mal.

Infos

Distribution

  • Mise en scène
    Thomas Ostermeier

    D’après le roman 
    Histoire de la violence de Édouard Louis

    Collaboration à la mise en scène 
    David Stöhr

    Création de décors et des costumes 
    Nina Wetzel

    Musique 
    Nils Ostendorf

    Vidéo 
    Sébastien Dupouey

    Dramaturgie 
    Florian Borchmeyer

    Création lumière 
    Michael Wetzel

  • Collaboration à la chorégraphie 
    Johanna Lemke

    Avec 
    Christoph Gawenda
    Laurenz Laufenberg
    Renato Schuch
    Alina Stiegler

    Musicien 
    Thomas Witte

     

    Coproduction 
    Théâtre de la Ville Paris, Théâtre National Wallonie-Bruxelles, St. Ann’s Warehouse Brooklyn

    Avec le soutien de 
    Lotto Stiftung Berlin

Calendrier

  • Mercredi
    20:15
    Grande Salle
  • Jeudi
    20:15
    Grande Salle
  • Vendredi
    20:15
    Grande Salle
  • Samedi
    20:15
    Grande Salle
  • Dimanche
    15:00
    Grande Salle
    Kids Brunch dès 12:00

Et aussi...