FRATERNITÉ, Conte fantastique

Caroline Guiela Nguyen

Au bout de quatre minutes le soleil réapparut, et la moitié des humains n’était plus là. Ceux qui restent, pour faire face à leur peine, partager leur désarroi, ont la nécessité de créer de nouveaux outils de soin : ils inventent alors des « Centres de soin et de consolation», une sorte d’administration empathique qui consignera la mémoire et les larmes des vivants. Ces lieux sont peuplés de blessés et de soignants. On y pense et on panse le monde.