Passer au contenu principal
Théâtre National Wallonie-Bruxelles
Revue de presse

Scènes

nouvelles

09 > 12.11.2023
Femme, noire, issue d'un milieu ouvrier, qui a ouvert son premier livre à 20 ans, et qui occupe en ce mois de novembre le grand plateau du Théâtre National de sa sensible poésie avec un spectacle immersif, de peu de mots. Un spectacle qui dénonce la violence de l'adoption transraciale et l'omerta sur les sujets des colonisations, des dominations, quelle qu'elles soient.

ICIRORI · Consolate - Isabelle Plumhans, " Icirori " au Théâtre National : ce que brise l'adoption transraciale, dans le Focus Vif, le 06.11.2023
 

Qu’importe la famille adoptive, que l’on soit adopté sur le tôt ou sur le tard, l’enfant adopté n’est pas pris comme tel, avec son bagage et son histoire. Souvent, il vient combler un manque auprès de parents qui l’ont beaucoup fantasmé avant son arrivée. Dans le cas d’une adoption plénière, c’est, d’un point de vue légal, comme si l’enfant était né à partir du moment où il avait été adopté.

ICIRORI · Consolate - Sophie Soukias, L'adoption est toujours un traumatisme , dans le Bruzz, le 02.11.2023
 

Coup de cœur des Rencontres théâtre jeune public à Huy, prix de la ministre de la Culture, les compagnies Au détour du Cairn/Aveline ont osé la carte de la fragilité, du chant a cappella, de la surprise au détour de chaque émotion.

Dominique toute seule · Cie au détour du Cairn - Marie Baudet, À Noël au théâtre, Dominique ne sera plus toute seule, dans La Libre, le 23.10.2023
 

Et puis, il y a les pièces inclassables, les petits bijoux qui vous cueillent par surprise avec une poésie inédite, un univers à nul autre pareil, une présence mystérieuse et magnétique. Dominique toute seule (dès 7 ans) est de ces pépites qui vous heurtent comme des météorites. Rarement a-t-on vu théâtre aussi minimaliste accoucher d’une si profonde humanité.

Dominique toute seule · Cie au détour du Cairn - Catherine Makereel, "Dominique toute seule", la révélation des Rencontres de Huy, dans Le Soir, le 22.08.2022
 

À la croisée de la performance et de l'art plastique, Abri invente une matière et une manière théâtrales aussi cocasses qu'effrayantes (...) On s'y glisse avec délice, on y picore des surprises. On en sort avec un peu moins de certitudes qu'à l'entrée, et l'envie de se replonger dans la bibliographie qui étaie le spectacle, de Georges Perec (Les ChosesLa Vie mode d'emploi) à Mona Chollet (Chez soi)

Abri · Silvio Palomo (Comité des fêtes) — Marie Baudet, "Abri", le vase clos, ses fissures et ses fuites, dans La Libre, le 22.04.2022
 

Avec Le Site, Nicolas Mouzet Tagawa fait dialoguer l’espace et les corps qui l’arpentent.

Le Site · Nicolas Mouzet Tagawa - Marie Baudet, Parler (et écouter) derrière les murs, dans La Pointe, le 27.02.2022
 

Le "labyrinthe existentiel" imaginé par Nicolas Mouzet Tagawa nous offre à la fois l'apparence, la présence, et un dialogue intime, quasiment muet, avec l'invisible.

Le Site · Nicolas Mouzet Tagawa - Marie Baudet, “Le Site” : l’humanité des anonymes au pied du mur, dans La Libre, le 25.02.2022
 

Sans avoir l’air d’y toucher, c’est tout notre monde avec ses murs, ses exclusions, ses points de vue définitifs et son obsession de la surveillance qui est ainsi raconté, représenté à travers une série de petites actions, rappelant parfois l’univers d’un Philippe Quesne entre mystère, jeu enfantin, humour, expérience philosophico-poétique, métaphore sociologique. 

Le Site · Nicolas Mouzet Tagawa - La rédaction, "Le Site" : un monde en mouvement, dans Le soir, le 22.02.2022
 

Soudain, ils ont dit à ma sœur qu’elle pouvait partir avec moi. À ce moment-là, tu ne poses pas de questions. On a erré dans la forêt pendant quatre jours. On se cachait et on s’abritait de la pluie sous des feuilles d’eucalyptus. Grâce à ma sœur, qui connaissait bien la forêt, on s’en est sorties...

ICIRORI · Consolate - Catherine Makereel, Les Racines élémentaires de Consolate Sipérius: "J’ai dû me déconstruire par rapport à un racisme qui était ancré en moi", dans Le Soir, le 04.02.2022

Le Rideau de saison, Maak & Transmettre · photos : Lucile Dizier, 2024