Théâtre National

Entretien avec Viviane De Muynck

GAZ. Plaidoyer d'une mère Damnée

Racontez-nous l’histoire de cette femme que vous incarnez.

C’est l’histoire d’une mère qui évoque le souvenir de son fils. Elle parle de sa jeunesse, de sa puberté, de leur vie ensemble, du fait qu’il soit parti. On découvre que ce fils est allé en Syrie, qu’il en est revenu pour faire un attentat, qu’il est mort, et qu’elle a dû le reconnaître. Elle est la mère d’un terroriste et tout le monde la rend responsable des actes de son enfant. Le spectacle est en quelque sorte la défense de cette femme qui demande à ce que l’on regarde un peu plus loin que la simplification : « c’est une bête ». Elle parle de la différence entre être un héros et un martyr en rappellant que beaucoup de choses dépendent d’un point de vue, d’un contexte. Elle demande donc à ce que l’on prête attention au point de vue et au contexte qui déterminent les gens, sans nécessairement pointer le doigt sur la responsabilité des parents.

C’est un spectacle qui ne diabolise pas, qui cherche à comprendre, sans excuser non plus ?

Sans excuser, c’est vrai, parce qu’elle n’excuse pas. Elle cherche à comprendre, à trouver un moyen de faire face à cette voie que prennent ces jeunes, sans pouvoir donner des réponses, bien sûr. Elle demande une plus grande compréhension et souhaite interpeler les gens sur les clivages dont ces personnes sont trop souvent victimes.

Est-ce que vous aviez déjà rencontré le travail de Tom Lanoye auparavant ?

Oui, j’ai déjà vu des spectacles qui ont été écrits par lui et je l’ai également rencontré. Mais Gaz est notre première collaboration. C’est un texte qu’il a écrit pour moi. Il a un langage très direct, très pur, très bien écrit pour le théâtre. Par moments, c’est même brutal. Le texte est intelligent. Il n’excuse pas, il ne défend aucun parti politique. Il s’agit simplement d’une femme qui raconte son vécu et qui demande à ce que l’on comprenne aussi sa douleur et sa souffrance.

Propos recueillis par Fabrice Murgia et retranscrits par Mélanie Lefebvre - Février 2018


→ GAZ. Plaidoyer d'une mère Damnée, un spectacle à voir 15 > 23.02.2018