Théâtre National

Extrait de texte

Laïka

« 3 novembre 1957, à 2h30 du matin.
Du cosmodrome soviétique de Baïkonuour
part le vaisseau spatial Spoutnik 2.

A son bord il y a le premier être vivant qui va dans l’espace
une chienne : Laïka.
Six kilos, la chienne.
Dix huit kilos, Spoutnik.
24 kilos chien et métal.
(pour Laïka, nourriture en forme de gel soviétique à la place des croquettes américaines)

2 ans plus tard,
Strelke et Brelke, deux chiens aussi,
sont envoyés dans l’espace comme Laïka.
Ils rentrent vivant sur terre !

On dit que les chiens reviennent toujours.
Même si tu les abandonnes à 100 kilomètres de chez toi
au bord d’une route périphérique
et que tu t’enfuis rapidement avec la voiture
ils reviennent quand même
ils sentent l’odeur et ils reviennent.

Laïka non. Laïka n’est jamais revenue.
D’après les sources gouvernementales,
Laïka a tourné autour de la Terre plus de 350.000 fois, Pierre… ! …waaowoaw..

« 3 novembre 1957, à 2h30 du matin,
Du cosmodrome soviétique de Baikinour,
on envoie dans l’espace la chienne Laïka

…Si c’est vrai que Dieu est dans le ciel, ce jour là, l’être vivant le plus proche de Dieu était

un chien. »

 

Un spectacle de Ascanio Celestini et David Murgia